la maison de l'image

Les RENCONTRES des CINEMAS d'EUROPE
Aubenas du 20 au 27 novembre 2016

FOCUS SUR LA BULGARIE
15h30 au Navire : Projection du film EASTERN PLAYS
16h00
au Navire : Projection du film DETOUR
17h30 au Bistrot : Rencontre avec Nadège Ragaru (chercheurse au CNRS - SciencesPo, Paris)

A la frontière de la Turquie, de l'ancienne Yougoslavie et de la Grèce, aux cinémas desquelles des focus précédents ont été consacrés, la Bulgarie a elle aussi traversé l'histoire tragique de cette partie de l'Europe. Sous domination ottomane depuis la fin du 14e siècle, elle recouvre son autonomie en 1876, à la suite d'une insurrection et de l'intervention militaire russe, puis son indépendance, en 1908. Mais c'est pour tomber aussitôt dans le cycle des conflits balkaniques (1912-1913). Belligérante des deux Guerres mondiales, la Bulgarie appartient au camp des vaincus. En 1946, elle devient l'une des "démocraties populaires" les plus répressives et les plus inféodées à Moscou. En 1989, la chute de l'empire soviétique ouvre la voie à l'instauration d'une démocratie multipartisane que gangrènent la corruption et la criminalité. Le cinéma bulgare porte la marque de cette histoire sombre dans laquelle se meuvent ses personnages. Jean-François Bayart

*

*Nadège Ragaru
Nadège Ragaru, historienne, est chercheur à Sciences Po (CERI-CNRS) où elle enseigne l’histoire des socialismes est-européens et de la Shoah en Europe centrale et orientale. Ses recherches actuelles portent, d’une part, sur le regard et l’usage des sources visuelles dans l’écriture historienne et, d’autre part, sur les procès d’après-guerre pour crimes anti-juifs en Bulgarie.
Elle a récemment dirigé l’ouvrage, La Shoah en Europe du Sud-Est. Les Juifs en Bulgarie et dans les territoires sous administration bulgare (1941-1944), Paris: E-éditions du Mémorial de la Shoah, 2014 et coordonné les dossiers « Fictions d’avenir : sciences et temps des socialismes est-européens », Les Cahiers du monde russe, 56 (1), été 2015 et « Voir l’histoire : sources visuelles et écriture du regard », Critique internationale, 68, juillet-sept. 2015. Elle a également publié : « La spoliation des biens juifs en Bulgarie pendant la Seconde Guerre mondiale : un état des lieux historiographique », Questions de recherche, *48, mars 2016 ; « Juger les crimes antisémites avant Nuremberg: l’expérience du Tribunal populaire en Bulgarie (1944-1945) », Histoire@Politique, 26, mai-août 2015 ; « Femmes en quête de rôle : identités de genre et art dramatique en Bulgarie (1944-1954) », Vingtième siècle, 126, 2015, p.45-59.

Jean-François BAYART
Politologue, directeur de recherche de classe exceptionnelle au CNRS, Président du FASOPO (Fonds d'Analyse des Sociétés Politiques). Il intervient à nos côté sur le Focus Bulgare.

 

Films
DETOUR (Otklonenie)
*De Grisa Ostrovski et Todor Stoianov. 1967. 1h30. Avec Nevena Kokanova, Ivan Andonov
A l'occasion d'un détour, un automobiliste retrouve une femme qu'il a jadis aimée. Elle était étudiante, lui commissaire politique et leur histoire a tourné court. Peut-on rattraper le passé ? Ce retour sur une love story est aussi une façon de revisiter le passé communiste de la Bulgarie.

Lundi 21 > 18h30 (Navire) - Vendredi 25 > 16h00 (Navire)

 

LA CORNE DE CHEVRE (Kozijat rog)
De Methodi Andonov. 1972. 1h43. Avec Katia Paskaleva, Anton Gortchev et Milene Penev
Au XVIIe siècle, au temps de l'occupation ottomane, un chevrier bulgare, traumatisé et humilié par le viol et l'assassinat de sa femme, se retire dans la montagne avec sa petite fille, témoin du meurtre. Habité par la haine et l'idée de vengeance, il élève sa fille comme un garçon, lui apprend à se battre et lui transmet son désir de vengeance. Tiré d'une nouvelle de l'écrivain bulgare Nikolai Haitov (qui en assura l'adaptation cinématographique), ce film a connu un énorme succès (plus du tiers de la population est allé le voir lors de sa sortie). Il a consacré la comédienne qui tient le rôle de la jeune fille, Katya Paskaleva, comme LA star féminine du cinéma bulgare.

Lundi 21 > 10h00 (Palace) - Mercredi 23 > 16h30 (Navire) - Vendredi 25 > 9h00 (Navire)

 

*EASTERN PLAYS (Iztochni Piesi)
Bulgarie. De Kamen Kalev. 2010. 1h23. Avec Christo Christov (II), Ovanes Torosyan, Saadet Işıl Aksoy
Itso a pris ses distances avec ses parents jusqu'au jour où il secourt une famille turque, agressée par un groupe de néo-nazis. Parmi eux, se trouve son jeune frère Georgi, qui participe depuis peu à des ratonnades. En se rapprochant de Georgi et de la jolie Turque qu'il a sauvée, le tourmenté Itso entreprend un cheminement intérieur qui pourrait l'entraîner vers la voie du salut.

Mardi 22 > 16h00 (Palace) - Mercredi 23 > 19h15 (Navire) - Vendredi 25 > 15h30 (Navire)

 

*THE WORLD IS BIG(Svetat e golyam i spasenie debne otvsyakade)
De Stephan Komandarev. 2010. 1h45. Avec Stephan Valdobrev, Branislav Fistric, Miki Manojlovic
Après un accident de voiture, Alex, un jeune Bulgare élevé en Allemagne, devient amnésique. Pour tenter de le guérir, son grand père organise son retour dans son pays d’origine, la Bulgarie.

Mardi 22 > 18h15 (Palace) - Dimanche 27 > 16h00 (Palace)

 

AVÉ
De Konstantin Bojanov. 2012. 1h26. Avec Anjela Nedyalkova, Ovanes Torosyan Prix spécial du Jury - meilleur Film Festival de Sarajevo 2011.
*Parti de Sofia, Kamen se rend en stop à Roussé, dans le nord de la Bulgarie. Sur la route, il rencontre Avé, une jeune fugueuse de 17 ans, qui lui impose sa compagnie. À chaque nouvelle rencontre, Avé leur invente des vies imaginaires et y embarque Kamen contre son gré. D’abord excédé par Avé et ses mensonges, Kamen se laisse troubler peu à peu…

Mardi 22 > 21h15 (Navire) - Vendredi 25 > 11h15 (Navire) - Samedi 26 > 9h00 (Navire)

 

EXPOSITION
FAR EAST – 2007
Plus d'infos sur l'exposition : ICI

*

 

HORS LES MURS
Cinéma de Lussas
*Ciné + spectacle en partenariat avec Cadences Coiron Vendredi 25 novembre à 19h au cinéma de Lussas dans le cadre du Focus Bulgare des rencontres des cinémas d'Europe.
Film "The World is big" suivi du spectacle "Balkanes" - Chants polyphoniques bulgares à cappella - Un voyage plein d'émtions dans la Bulgarie millénaire ​
Balkanes est un groupe incontournable dans le paysage du chant polyphonique. Issues d’horizons différents, elles se sont réunies pour créer un répertoire original à partir des chants traditionnels et liturgiques bulgares. Depuis vingt ans et après un passage sur les plus grandes scènes, ces quatre voix féminines continuent de nous émerveiller, tout en ciselant la tradition bulgare à leur image.
Tarif : 15 €/13 € réduit Assiette sur réservation 5 € (06 07 32 44 70) www.cadences-coiron.com

*

 

Accueil rencontres / Programme / Agenda / Infos pratiques / Archives / Partenaires

*

Rencontres 2016
Au programme

Invités
Julie Bertuccelli
Charles Berling
Sébastien Betbeder
Frédéric Dubreuil

Vincent Bal
Arthur Dupont

Pol Cruchten
Brahim Fritah
Vincent Glenn
Andrei Kontchalovski
Magalie Richard-Serrano
Marie-Monique Robin
Bertrand Tavernier

Focus sur
la Bulgarie

Panorama des films européens
Programmation 2016

Patrimoine
Voir et revoir

Ciné-Concert
Charlot

Courts-métrages
Au programme

Jeune Public
Au programme

Librairie
A voir, à lire...

Autour des Rencontres
A découvrir

Prix Lux
Au programme

Spectateurs
Facebook

Accréditations
Professionnels
Presse

Presse 2016
Dossier de presse

Voir le programme papier
Programme-2016

 

association grand ecranla maison de l'image. 9 Bd de Provence 07200 Aubenas. 04 75 89 04 54. maisonimage@wanadoo.fr